lundi 10 septembre 2007

Souvenirs d'enfance pour la ch'tite Claire: en route vers les plateaux de l'Aubrac...

Ce petit jeu là, la recette de mon enfance, proposé par Clairechen, m'a fait réfléchir un sacré bout de temps. Je me suis d'abord demandée quels étaient les bons petits plats que ma maman me faisait régulièrement...le problème c'est que ma cuisinière de mère ne m'a JAMAIS fait plusieurs fois la même tambouille... trop créative et trop curieuse pour faire 2 fois la même chose à manger.

Et puis j'ai repensé aux merveilleux mois de vacances passées chez ma Maminet et mon Gros-Papa, qui m'accueillaient comme une petite princesse, tous les étés. C'était en Lozère, dans un magnifique petit village nommé La Canourgue, bastion de ma famille paternelle. Je passais des vacances de rêve, avec tous mes cousins (et je peux vous dire que j'en ai un paquet...), à faire l'école du cirque, de l'escalade, du canoë-kayak et de superbes balades aux alentours des Gorges du Tarn:

Le village de la Canourgue se situe tout près des plateaux de l'Aubrac, qui sont à cheval entre la Lozère, le Cantal et l'Aveyron. Ils sont surtout peuplés de vaches et autres bovins en tous genres vu le climat qui y règne... Pour ceux qui sont déjà allé faire des balades sur l'Aubrac, vous vous êtes sûrement arrêtés dans une auberge pour goûter LA spécialité du coin, celle qui tient bien au corps (rapport au rude climat cité plus haut) et qui fait le bonheur des enfants et des adultes, j'ai nommé: l'Aligot!

D'après mon Gros-Papa, les deux éléments essentiels pour faire un bon Aligot, c'est à dire un Aligot qui file..., sont:

  1. la tome, qui doit être fraîche, entre 2 et 4 jours
  2. une purée de pommes-de-terre bien chaude
Hier après-midi à Munich, lorsque j'ai demandé à ma fromagère de la tome ultra fraîche, elle m'a regardé avec des yeux ébahis en se disant "Mais qu'est-ce qu'elle vient m'emmerder avec ses questions à la con celle-là ??"... je savais déjà que pour l'Aligot de mon enfance, c'était pas gagné...

L'Aligot munichois n'était pas tout à fait filant et n'avait pas tout à fait le goût de l'Aligot... par contre j'y ai mis quelques gousses d'ail, comme font les vrais connaisseurs ! Et finalement c'était quand même très bon.

Si jamais un jour vous tombez sur de la tome fraîche et qu'une bonne paire de bras bien fermes se trouve dans votre entourage, essayer cette recette et vous ne le regretterez pas.

Aligot pour 6 personnes:
  • 1kg de pomme-de-terre à purée
  • 600g de tome fraîche
  • 300g de crème fraîche
  • quelques gousses d'ail (selon votre goût)
  • sel & poivre
Faire cuire les pommes-de-terre dans l'eau bouillante. Les écraser en purée, ajouter la crème fraîche, l'ail écrasé, le sel et le poivre.

Dans une casserole à fond épais, commencez par réchauffer la purée en tournant continuellement afin qu'elle n'attache pas. Lorsqu'elle est brûlante, ajouter la tome préalablement râpée et touiller, touiller, touiller jusqu'à ce que tout le fromage ait fondu et que l'Aligot commence à filer.

Faire la star devant ses invités en soulevant la cuillère d'Aligot filant le plus haut possible. Annoncer un record du monde au passage !! Servir bien chaud.

Accompagner votre Aligot de rôti de porc, poulet aux oignons et à la tomate ou encore gigot d'agneau... J'ai choisi une bouteille de vin blanc pour servir avec mon Aligot, c'est un... c'est un... Bourgogne Aligoté !! Le plus drôle c'est que j'ai choisi ce vin un peu par hasard et que je me suis rendue compte de l'association seulement grâce à la photo...

Merci ch'tite Claire d'avoir eu cette charmante idée, je me suis bien amusée, surtout lorsqu'il a fallu fouiller un peu partout pour retrouver LA recette de ma grand-mère et argumenter pour avoir le droit de la publier... car il paraît que les secrets de famille ne doivent pas être révélés... alors chut, ne dites à personne que c'est moi qui vous ai donné la recette de l'Aligot...

7 commentaires:

Clairechen a dit…

Ça a l'air fameux!!!! J'y goûterais bien!!! Je pars du principe que c'est 1.000.000 millions de fois plus meilleur que la purée en sachet avec du gruyère, truc que je détestais quand j'étais petite!!! HEURK! ;-)

Daniela a dit…

Leider kann ich kein französisch....aber sieht sehr lecker aus!...Übrigens guck mal im Internet unter Hintertuxer Gletscher nach! Da gibts alle informationen über Öffnungszeiten, Wetter usw.
Lieber gruss,
Dany

trinidad a dit…

merci merci, j'aore l'aligot ! mais je ne m'étais jamais penchée sur la recette !

va falloir que je teste !

Lolotte a dit…

Je connais l'aligot mais je ne connais pas ta region...Ca m'a l'air vraiment joli perdu au milieu de nulle part;-) Juste les vaches pour t'enquiquiner!

Mamina a dit…

L'aligot mangé une fois à Laguiole m'a laissé" un souvenir fabulaux. Je n'ai jamais réussi à en faire un aussi bon!

fabienne a dit…

et le bourgogne... fait-il lui aussi partie de tes souvenirs d'enfance? ;-)

Bolli a dit…

un aligoté!!!!!!!!!!!! Hhhhmmmmmmmmmmmmmmmm lecker!!!

Il faudra le refaire! Bonne idée, merci à toi!

Blog Widget by LinkWithin